Aide a la navigation RESULTAT DE LA RECHERCHE
Antirrhinum
- majus -
Famille des Plantaginacées
Les especes
Photo de Ariel Palmon sur le site http://commons.wikimedia.org - Licence CC BY-SA 3.0 ou GFDL
Photo de laajala sur le site www.flickr.com - Licence CC BY-NC 3.0

L'Antirrhinum majus (littéralement Grand muflier, généralement appelé "Gueule de loup", quelquefois "Gueule de lion") est une espèce végétale appartenant à la famille des Plantaginacées (tribu des Antirrhinées) originaire du pourtour méditerranéen (Maroc, nord du Portugal, sud de le France, est de la Turquie et de la Syrie).

Il a été introduit dans de nombreux pays des zones tempérées pour ses qualités ornementales, ce qui lui vaut son nom de "Muflier des jardins".

Son nom spécifique fait allusion à la taille de la plante, ses noms vernaculaires au fait qu'en pinçant les côtés de la fleur, celle-ci s'ouvre comme une gueule.

On le trouve à l'état naturel sur les talus, dans les rochers, les vieux murs ou dans les lieux cultivés secs.

Toxicité: Plante toxique par ingestion.
Propriétés médicinales : émollientes, astringentes, vulnéraires ... ( voir ici ) ...
Photo de Magnus Manske sur le site http://commons.wikimedia.org - Licence CC BY-SA 3.0

La Geule de loup est une plante herbacée vivace qui, du fait de sa faible rusticité (-4 à - 5°C), est généralement cultivée comme une annuelle.

Son feuillage est caduc et sa taille varie, selon les sous-espèces et les nombreux cultivars, de 15 centimètres à plus d'un mètre (naine jusqu'à 30 cm, moyenne de 30 à 60 cm, grande au-delà).

Ses tiges dressées, parfois ramifiées, forment de belles touffes denses. Ses feuilles vertes, glabres, nombreuses à la base, ont une forme lancéolée et sont disposées de façon alterne sur les tiges, opposée sur les ramifications. Leur contour est entier et leur nervation pennée.

Photo de Johan N sur le site http://commons.wikimedia.org - Licence CC BY-SA 3.0 ou GFDL





Caractéristiques de la feuille:

Soins particuliers :

Sol légèrement acide à légèrement calcaire, léger, riche et bien drainé.

Utilisation en rocaille, massif, bordure, etc ... Exposition ensoleillée à mi-ombragée. Faible rusticité.

Arrosage tout à fait normal.

Photo de BitHead sur le site www.flickr.com - Licence CC BY-NC-SA 3.0

C'est une plante hermaphrodite fleurissant approximativement de mai à septembre, parfois plus longtemps.

Ses fleurs blanches, jaunes, oranges, rouges, roses ou violettes sont réunies en grappes terminales à l'aisselle de courtes bractées. Courtement pédicellées, elles sont constituées d'un calice poilu à 5 lobes ovales obtus, d'une corolle labiée dont la lèvre supérieure est formée de 2 lobes et dont la lèvre inférieure en présente 3, et de 4 étamines soudées à la corolle.

Le pistil à 2 carpelles soudés abrite un ovaire supère ovoïde à 2 loges. Les fruits sont des capsules ovoïdes déhiscentes par 3 trous inégaux et ressemblent étrangement à de petits crânes humains.

Les sous-espèces (ou les variétés) de Antirrhinum majus :

      -  Antirrhinum majus subsp. cirrhigerum
      -  Antirrhinum majus subsp. linkianum
      -  Antirrhinum majus subsp. litigiosum
      -  Antirrhinum majus subsp. majus
      -  Antirrhinum majus subsp. pseudomajus
      -  Antirrhinum majus subsp. striatum
      -  Antirrhinum majus subsp. tortuosum


Multiplication :

Semis des graines sous serre en hiver ou sous abri non chauffé au printemps (mars/avril), repiquage en mai.


Classification phylogénétique APG III
Règne Archéplastides
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Astéridées
Clade Lamiidées
Ordre Lamiales
Famille Plantaginacées
Genre Antirrhinum
Espece majus

Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Viridaeplantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Astéridées
Ordre Scrophulariales
Famille Scrophulariacées
Genre Antirrhinum
Espèce majus



Dernière mise a jour du site le 24 août 2018
Page créée le 22 juillet 2015 / modifiée le 24 juillet 2015