Retour FAMILLES
LES GRIMPANTES
Les grimpantes
Peut-être aurais-je dû choisir un autre terme pour les regrouper ... "lianes" par exemple ? Mais je me suis dit: 'grimpantes' çà fait image ... Nous en connaissons tous, pour les voir s'élancer à l'assaut des grillages, des murs, des façades, des piliers, des poteaux, des troncs d'arbres, etc ... Rosiers, glycines, lierres, vignes (vierges ou pas), ou des plus modestes (liserons, ipomées, pois de senteur), ou des exotiques (philodendron, syngonium, pothos) ... Et celles que l'on a l'habitude de voir grimper "à plat" comme les courges ou les melons.

Elles sont bien différentes, toutes ces grimpantes ! Certaines sont frêles et d'autres solides, certaines sont herbacées et d'autres ligneuses, certaines sont annuelles et d'autres vivaces, certaines établies sur un rhizome et d'autres sur une souche, certaines sont caduques et d'autres persistantes ... Mais qu'ont-ils donc en commun ces végétaux si disparates ? Eh bien, ils grimpent, rampent ou cascadent, me direz-vous avec votre bon-sens légendaire ! En effet, c'est le point commun principal: ils forment une ou plusieurs tige(s), parfois non ramifiée(s), d'autres fois très ramifiée(s), qui pousse(nt) en s'allongeant sans cesse. Une deuxième propriété commune est que sans le concours d'un support vertical, toutes les grimpantes deviennent des rampantes ... Une troisième propriété commune est que les plantes grimpantes ne présentent pas de rosette de feuilles basales (seules les tiges portent des feuilles).

Le fraisier, par exemple, fait des "stolons" qui sont des tiges qui rampent, cascadent ou grimpent, mais il présente également une rosette de feuilles établie au collet de la plante, et à ce titre ne peut pas être considéré comme une plante grimpante.
Mais, dites-moi, aviez-vous remarqué que les tomates sont des plantes grimpantes ?



ACCUEIL DU SITE (HOME)