LES CLASSIFICATIONS
Réflexions personnelles


Lorsque j'ai entrepris de collecter des connaissances sur les végétaux, principalement pour être en mesure de mettre un nom sur les arbres rencontrés par ci par là, j'ai d'abord constaté que celles que je possédais étaient bien maigres, et que, de plus, elles étaient souvent erronées.
Je me suis d'abord heurté à un problème dont je n'avais pas vraiment conscience : le classement (ou classification) dont le développement se termine par le couple "nom du genre / nom de l'espèce", ce qui permet de nommer chaque entité du Vivant. En effet, ce classement, et même parfois le nom du genre et le nom de l'espèce, étaient différents d'un site web à un autre. Il m'est même arrivé de constater sur une même page un savant mélange de deux classements différents, c'est vous dire la confusion qui règne dans les esprits.
C'est pour cette raison que, complètement désorienté, j'ai décidé de créer cette rubrique et de l'appeler, pour exprimer mon sentiment du moment, "Fouillis ou classement ?". Il faut dire que je débarquais avec mes gros sabots dans un monde que je ne connaissais pas, un monde que je n'imaginais pas être autant désaccordé, et au contact duquel ma première réflexion a été " Mais c'est le b....l ici ! ".
Bon, depuis, les choses se sont clarifiées, après avoir, aussi bien que je l'ai pu, démêlé l'écheveau, au prix de gros efforts au vu de la maigre éducation que j'avais reçue en la matière ... et même en voulant en faire état, il y a belle lurette qu' on ne parle plus des crucifères ou des ombellifères reléguées aux réminiscences désuettes de nos cours de sciences naturelles ...
Je ne saurais vous dire exactement combien de fois les végétaux ont été classés et reclassés, parfois même renommés, et parfois même débaptisés à nouveau pour retrouver leur ancien nom ! Sachez toutefois qu'en 1981, une énième classification a été proposée par un botaniste américain, Arthur Cronquist, qu'elle représentait un aboutissement de tous les classements antérieurs, et que l'on s'y réfère encore aujourd'hui où elle reste la référence en matière de classification dite "classique".
Et puis se sont affirmées ces sciences modernes appelées "biologie moléculaire" et "génétique". On a donc séquencé l'ADN des plantes, recherché grâce à leur patrimoine génétique leurs ancêtres communs et refondu la classification des végétaux en tenant compte de ces nouvelles données. Un certain nombre de botanistes ont mis en commun les résultats de leurs travaux dans ce domaine au sein d'une association américaine appelée "Angiosperm Philogeny Group" qui s'est donné pour but de classer les Angiospermes - nommés Magnoliophyta dans les classifications classiques - (qui représentent 250.000 à 300.000 espèces végétales).
Vous comprenez maintenant pourquoi les esprits ont été aussi dévariés, pourquoi il est si facile dans cet imbroglio d'y perdre son latin, et en particulier pour ceux qui ont suivi peu ou prou cette évolution avec ses affirmations et ses démentis, ses bonds en avant et ce qui peut passer pour des retours en arrière.



Accueil
Mentions légales
Conditions d'utilisation
Remerciements