Aide à la navigation RESULTAT DE LA RECHERCHE
Hippeastrum
Famille des Amaryllidacées
Les genres
Photo de Alex Popvkin sur le site www.flickr.com - Licence CC BY 3.0
Photo de Abrahami sur le site http://commons.wikimedia.org - Licence CC BY-SA 3.0

Le genre Hippeastrum (Hippéastre, Amaryllis) compte environ 90 espèces végétales monocotylédones appartenant à la famille des Amaryllidacées (sous-famille des Amaryllidoïdées, tribu des Hippéastrées) originaires des régions tropicales et subtropicales s'étendant du nord de l'Argentine jusqu'au Mexique et aux Caraïbes.

Les botanistes ont débattu pendant très longtemps au sujet du genre Amaryllis. Finalement il a été décidé de ne garder dans ce genre que les espèces sud-africaines plus rustiques et cultivées en extérieur.

Le nom de ce genre (classé par Cronquist dans la famille des Liliacées) vient du grec "hippo" (cheval) et "aster" (étoile) et signifie "étoile du cavalier". Je laisse chacun imaginer pourquoi ce nom, n'en ayant moi-même aucune idée.

Photo de Teebeutel sur le site http://commons.wikimedia.org - Licence CC BY-SA 3.0 ou GFDL

Ce sont des plantes herbacées bulbeuses à feuillage caduc ou persistant pouvant atteindre une hauteur de plus de 60 centimètres, hampe florale comprise.

Leur bulbe est un gros bulbe (de 5 à 12 centimètres de diamètre) et peut donner naissance à plusieurs tiges florales. Les feuilles sont longues (60 centimètres et plus) et rubanées, arquées, vert foncé, canaliculées. Leur contour est entier, leur nervation est parallèle et elles présentent un apex arrondi.

Photo de Forest & Kim Starr sur le site http://www.starrenvironmental.com - Licence CC BY 3.0
Photo de POHAN sur le site www.flickr.com - Licence CC BY 3.0

Les hippéastres sont des plantes hermaphrodites qui fleurissent normalement au printemps, mais que l'on a l'habitude de voir fleurir en hiver lorsque l'on achète des bulbes "forcés" pour la circonstance.

Les gros bulbes peuvent produire plusieurs tiges florales aphylles et creuses présentant en leur sommet une ombelle constituée de 2 à 5 fleurs magnifiques et spectaculaires (jusqu'à 20 centimètres de diamètre), en forme de pavillon que j'aimais appeler "La voix de son maître" (pour ceux qui se souviennent de Pathé Marconi et du petit chien assis près d'un pavillon de phonographe sur les étiquettes des disques).

Ses fleurs, aux nombreux coloris du blanc au rouge en passant par l'orange et le rose, présentent une symétrie axiale avec 6 tépales et 6 étamines. L'ovaire infère donne naissance à une capsule loculicide à 3 loges.

Quelques espèces de Hippeastrum :


      -  Hippeastrum aglaiae
      -  Hippeastrum amaru
      -  Hippeastrum andreanum
      -  Hippeastrum angustifolium
      -  Hippeastrum anzaldoi
      -  Hippeastrum apertispathum
      -  Hippeastrum arboricola
      -  Hippeastrum argentinum
      -  Hippeastrum aulicum
      -  Hippeastrum aviflorum
      -  Hippeastrum blossfeldiae
      -  Hippeastrum brasilianum
      -  Hippeastrum breviflorum
      -  Hippeastrum bukasovii
      -  Hippeastrum caiaponicum
      -  Hippeastrum calyptratum
      -  Hippeastrum canterai
      -  Hippeastrum caupolicanense
      -  Hippeastrum chionedyanthum
      -  Hippeastrum condemaitae
      -  Hippeastrum correiense
      -  Hippeastrum crociflorum
      -  Hippeastrum curitibanum
      -  Hippeastrum cuzcoense
      -  Hippeastrum cybister
      -  Hippeastrum damazianum
      -  Hippeastrum divijuliani
      -  Hippeastrum divijulianum
      -  Hippeastrum doraniae
      -  Hippeastrum elegans
      -  Hippeastrum escobaruriae
      -  Hippeastrum espiritense
      -  Hippeastrum evansiae
      -  Hippeastrum ferreyrae
      -  Hippeastrum forgetii
      -  Hippeastrum fragrantissimum
      -  Hippeastrum fuscum
      -  Hippeastrum gertianum
      -  Hippeastrum glaucescens
      -  Hippeastrum goianum
      -  Hippeastrum guarapuavicum
      -  Hippeastrum harrisonii
      -  Hippeastrum hemographes
      -  Hippeastrum hugoi
      -  Hippeastrum iguazuanum
      -  Hippeastrum incachacanum
      -  Hippeastrum intiflorum
      -  Hippeastrum kromeri
      -  Hippeastrum lapacense
      -  Hippeastrum leonardii
      -  Hippeastrum leopoldii
      -  Hippeastrum leucobasis
      -  Hippeastrum macbridei
      -  Hippeastrum machupijchense
      -  Hippeastrum mandonii
      -  Hippeastrum maracasum
      -  Hippeastrum marumbiense
      -  Hippeastrum minasgerais
      -  Hippeastrum miniatum
      -  Hippeastrum mollevillquense
      -  Hippeastrum monanthum
      -  Hippeastrum morelianum
      -  Hippeastrum nelsonii
      -  Hippeastrum oconequense
      -  Hippeastrum papilio (Amaryllis papillon)
      -  Hippeastrum paquichanum
      -  Hippeastrum paradisiacum
      -  Hippeastrum paranaense
      -  Hippeastrum pardinum
      -  Hippeastrum parodii
      -  Hippeastrum petiolatum
      -  Hippeastrum pilcomaicum
      -  Hippeastrum psittacinum
      -  Hippeastrum puniceum
      -  Hippeastrum reginae
      -  Hippeastrum reticulatum
      -  Hippeastrum rubropictum
      -  Hippeastrum santacatarina
      -  Hippeastrum scopulorum
      -  Hippeastrum starkiorum
      -  Hippeastrum striatum (Hippéastre strié)
      -  Hippeastrum stylosum
      -  Hippeastrum teyucuarense
      -  Hippeastrum traubii
      -  Hippeastrum umabisanum
      -  Hippeastrum vanleestenii
      -  Hippeastrum variegatum
      -  Hippeastrum viridiflorum
      -  Hippeastrum vittatum
      -  Hippeastrum wilsoniae
      -  Hippeastrum yungacense


Classification phylogénétique APG III
Règne Archéplastides
Clade Angiospermes
Clade Monocotylédones
Ordre Asparagales
Famille Amaryllidacées
Sous-famille Amaryllidoïdées
Genre Hippeastrum

Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Viridaeplantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Liliidées
Ordre Liliales
Famille Liliacées
Genre Hippeastrum
Dernière mise à jour du site le 27 décembre 2019